Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 mars 2010 7 14 /03 /mars /2010 16:20
---- suite de Retraites : Ce qu'on peut faire ----
Toujours dans les modifications politiques du système de retraites, on peut aussi imaginer des retraites par capitalisation. En fait, elles existent déjà. Il y a le système PREFON des fonctionnaires qui existe depuis longtemps, et les PERP créés par Fillon en 2003. Je ne suis pas contre ce principe qui permet à ceux qui le veulent de préparer leur retraite par une démarche personnelle, mais ce système doit rester l'exception. Ça relève d'une démarche personnelle, il ne faut pas qu'on y soit obligés pour avoir une retraite décente. Si c'est possible, il est quand même préférable que ce soit la solidarité des générations qui assure les retraites plutôt qu'une démarche individuelle.

Toujours sur le plan politique, la réforme des retraites ne peut être juste qu'à deux conditions : Une harmonisation des régimes de retraite et des règles portant sur la pénibilité.
Harmonisation parce que, même après la petite réforme Sarkozy de début de mandat sur les régimes spéciaux, les Français ne sont pas égaux devant les régimes de retraite. Le régime général, celui des salariés du privé, est le moins favorable, et les multiples régimes spéciaux sont beaucoup plus avantageux. Une bonne réforme devrait changer cette injustice. La situation actuelle favorise les oppositions entre public et privé mais aussi entre élus et citoyens. Parce que les retraites des élus non plus elles ne sont pas mauvaises !
Si on touche à l'âge de départ à la retraite pour des raisons d'allongement de l'espérance de vie, il est logique de moduler cet âge de départ à la retraite suivant la profession. Parce que, par exemple, selon qu'on est cadre dans le tertiaire ou ouvrier du bâtiment, on n'a pas du tout la même espérance de vie. Mais attention à l'opposition marxiste des classes : Ce n'est pas aussi simple que ça. Les instituteurs, par exemple, sont dans les professions modestes mais leur espérance de vie est très bonne.
L'espérance de vie, c'est le seul moyen de mesurer la pénibilité d'une profession qui me semble objectif. Tous les métiers sont pénibles. L'homme mange son pain à la sueur de son front. Si on commence à mesurer la pénibilité avec des critères subjectifs, ceux qui en obtiendront le plus d'avantage sont ceux qui gueulent le plus fort, donc les professions les plus syndicalisées. Et comme ce sont déjà ces professions qui bénéficient des régimes spéciaux, on ajouterait de l'injustice à l'injustice.

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Joly - dans Social
commenter cet article

commentaires

fredo 20/04/2010 19:20



Genial cete idée  d'harmoniser les régimes....mais heu...ar le bas comme d'hab. Ben moi je propose de les harmoniser par le haut  c'est à direaligner le privé sur le public...pour une
fois, et enfin de cesser de "taper sur ces "vampires" de fonctionnaires! ou alors oui aligner les fonctionnaires sur les "privés" mais à condition de réevaluer les salaires de la fonction public
!


Une solution aussi mais bien sur c 'est irréaliste ben un taux de chaumage entre 3 et 5 pour cent et le probléme est résolu...mais il est evident que dans ce monde LIBERALE ECONOMIQUE(pouah) , le
chomage chronique a un grande utilité d'ajustement de l'emploi et d'asservissement des employés.



Patrick Joly 20/04/2010 20:48



D'abord, je n'ai pas proposé d'harmoniser par le bas. Je n'ai pas précisé.


Ensuite, harmoniser par le haut est très bien mais ça nécessite des ressources financières. Vous allez les chercher où ?


 


Ce que vous dites est parfaitement absurde. Le libéralisme a tout intérêt à ce que le chômage soit le plus bas possible. Parce qu'il déteste les impôts et cotisations sociales, et que plus il y a
de chômage plus il y a de cotisations et moins il y a de cotisants.



Abdelkader 08/04/2010 22:03



Bonjour Patrick!


Avant : Arrivaient tôt et partaient tôt...


Maintenant : Arrivent tard et partent tard...


Ne devrait-on pas réduire l'âge de la retraite?


 



Patrick Joly 11/04/2010 22:52



Non ce n'est pas ça. Avant : Arrivaient tôt dans les travailleurs et partaient tôt.


Maintenant : Arrivent un peu plus tard, partent plus tôt (retraite à 60 ans et préretraites), donc moins de cotisants. Mais beaucoup plus de retraités. L'espérance de vie augmentant rapidement,
ça fait beaucoup plus de retraites à financer.


Réduire l'âge de la retraite, ça ferait moins de cotisants et plus de bénéficiaires.



Abdelkader 07/04/2010 21:46



Bonjour tout le monde ! :)


Si j’ai bien compris vous exposez des solutions pour résorber le déficit des caisses de retraite… Permettez-moi de poser une question : Y a-t-il eu des audits pour expliquer ces
déficits ? Le déficit selon moi pour une caisse est impossible…



Patrick Joly 07/04/2010 22:56



Pourquoi il y a des déficits ?


C'est pas compliqué : Le système par répartition a été créé à une époque où l'espérance de vie était à 65 ans, l'âge de départ à la retraite 65 ans aussi, et où les études duraient moins
longtemps.


Les français vivent plus longtemps, partent plus tôt à la retraite, et arrivent plus tard sur le marché de l'emploi.



Présentation

  • : Le blog politique de Patrick Joly
  • Le blog politique de Patrick Joly
  • : Blog de réflexions sur la politique. Je cherche à éviter la politique politicienne et les petites polémiques.
  • Contact

Texte Libre

Voter !

Recherche